Opération haute vitesse – Près de 29 M$ pour donner accès à Internet haute vitesse à 2 630 foyers dans le Bas-Saint-Laurent d’ici septembre 2022

Grâce à un investissement commun de 28,9 millions de dollars, réalisé par l’entremise de l’Opération haute vitesse Canada-Québec, 2 630 foyers de la région du Bas-Saint-Laurent auront accès aux services Internet haute vitesse de Bell d’ici septembre 2022. Bell en a fait l’annonce, aujourd’hui, en présence du leader du gouvernement fédéral à la Chambre des communes, M. Pablo Rodriguez, de l’adjoint parlementaire du premier ministre du Québec pour le volet Internet haute vitesse, M. Gilles Bélanger, et de la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Mme Marie-Eve Proulx. Les investissements annoncés accéléreront le déploiement d’infrastructures fiables et performantes dans les municipalités suivantes :

MRC des Basques :

Notre-Dame-des-Neiges

Sainte-Françoise

Saint-Éloi

Trois-Pistoles

MRC de Rivière-du-Loup :

Cacouna

L’Isle-Verte

Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Saint-Paul-de-la-Croix

MRC de Témiscouata :

Auclair

Dégelis

Packington

Saint-Elzéar-de-Témiscouata

Saint-Eusèbe

Saint-Jean-de-la-Lande

Saint-Juste-du-Lac

Saint-Louis-du-Ha! Ha!

Saint-Pierre-de-Lamy

Témiscouata-sur-le-Lac

Au cours des prochaines semaines, Bell procédera à l’inventaire des territoires visés pour s’assurer qu’aucun foyer ne sera laissé sans service.

Il est à noter que par l’entremise des programmes Québec branché et Brancher pour innover, Bell branchera également plus de 2 800 foyers supplémentaires dans la région du Bas-Saint-Laurent.

Les services Internet haute vitesse sont à présent considérés comme essentiels dans une société moderne comme celle du Québec. Ce constat fait l’objet d’un consensus mondial : le numérique et son corollaire, la connectivité à un service Internet performant, fiable et abordable, sont dorénavant au cœur du développement économique et social des communautés. Les projets financés par l’Opération haute vitesse Canada-Québec sont un élément clé du virage numérique du Québec et favoriseront l’accès à la télémédecine, l’éducation à distance, le divertissement, la vente en ligne et le télétravail.

Citations :
« La pandémie a mis en évidence une fracture numérique. C’est inacceptable qu’en 2021, des enfants ne puissent pas se connecter à leurs cours à distance ni faire leurs devoirs. C’est pour ça qu’Ottawa et Québec font équipe et qu’ils investissent massivement pour connecter presque tous les foyers d’ici l’automne 2022. Aujourd’hui, c’est un autre coup de pouce qu’on annonce pour les familles et les entreprises du Bas-Saint-Laurent. Cet investissement va faire une différence concrète pour les gens de la région et va créer de bons emplois lors de la relance économique. »

Pablo Rodriguez, lieutenant du Québec et leader du gouvernement à la Chambre des communes et député d’Honoré-Mercier

« L’accès à Internet haute vitesse est une nécessité dans toutes les régions du Québec. Pour favoriser le développement régional, nous devons offrir des services de qualité qui assurent la vitalité des communautés. L’engagement du gouvernement est clair : nous allons brancher tous les foyers d’ici la fin de notre premier mandat. Le projet de Bell est un pas dans la bonne direction. C’est une excellente nouvelle! »

Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

« Notre objectif ambitieux est de donner accès à Internet haute vitesse à toute la population du Québec d’ici septembre 2022. Avec l’annonce d’aujourd’hui, nous nous donnons les moyens de réaliser nos ambitions. Grâce à l’entente de partenariat avec Bell, il sera possible de déployer des infrastructures de qualité au Bas-Saint-Laurent et, ainsi, de garantir l’accessibilité de services Internet abordables et performants. Nous investissons massivement afin de permettre au Québec d’être chef de file en matière de connectivité. »

Gilles Bélanger, adjoint parlementaire du premier ministre du Québec (volet Internet haute vitesse)

« L’annonce d’aujourd’hui marque la réalisation de l’un de mes engagements électoraux, soit celui de brancher l’ensemble des foyers de la circonscription. Plus que jamais, nous devons offrir à nos entreprises les moyens de se développer, de se moderniser et d’encourager leur marché en ligne. Aussi, il est primordial de permettre à tout le monde d’avoir accès à des services Internet de qualité, capables de supporter les conférences en ligne. Internet n’est plus un luxe, mais bien un service prioritaire en 2021. »

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata

« Bell est fière de collaborer avec les gouvernements du Québec et du Canada et d’ouvrir la voie dans ce chantier historique pour le Québec afin de permettre à plus de foyers de la région du Bas-Saint-Laurent d’avoir accès à un service Internet rapide et fiable de Bell. Bâtir les meilleurs réseaux est au cœur de notre stratégie. Nous sommes déterminés à transformer la façon dont les Québécoises et Québécois communiquent entre eux et avec le reste du monde. »

Charles Gosselin, directeur des affaires gouvernementales chez Bell

Faits saillants :

  • Les foyers nouvellement branchés auront accès à Internet Fibe de Bell, qui offre les vitesses Internet résidentiel les plus rapides qui soient et des plateformes numériques exclusives, telles que Télé Fibe.
  • L’Opération haute vitesse est une initiative commune des gouvernements du Canada et du Québec pour assurer le branchement de 148 000 foyers, notamment grâce à des ententes sans précédent avec six des plus grandes compagnies de télécommunications.
  • L’Opération haute vitesse permettra au Québec d’afficher le plus haut taux de connectivité au Canada, avec un score de 99 %.
  • Pour que 100 % du territoire québécois soit branché d’ici l’automne 2022, il demeure environ 36 000 foyers pour lesquels aucun projet de déploiement n’a encore été déterminé. Ces foyers sont situés dans des endroits particulièrement difficiles d’accès et très peu peuplés. Des solutions technologiques sont actuellement à l’étude. La stratégie retenue pour joindre ces foyers, d’ici septembre 2022, sera annoncée ultérieurement.

SOURCE Cabinet du premier ministre