Plus de 5,3 M$ pour des ententes de vitalisation au Bas-Saint-Laurent

Rivière-du-Loup, le 22 avril 2021. – La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest et la ministre déléguée au Développement économique régional et  ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Mme Marie-Eve Proulx, sont fières  d’annoncer qu’une somme de 5 309 426 millions de dollars a été octroyée aux municipalités régionales de comté (MRC) du Bas-Saint-Laurent pour des ententes de vitalisation pour l’année 2021-2022.

Ainsi, les MRC recevront respectivement les sommes suivantes :
• La Mitis : 1 024 363 $
• La Matapédia : 1 019 296 $
• La Matanie : 1 058 858 $
• Les Basques : 916 314 $
• Témiscouata : 1 038 672 $
• Rimouski-Neigette : 251 924 $

Les ententes de vitalisation encouragent la mobilisation des élus et des administrations municipales en vue de donner un nouvel essor à leur territoire. Elles permettent aussi aux MRC d’agir positivement par la bonification de services ou d’équipements pour la population. De plus, des projets de développement économique, social, culturel ou touristique correspondant aux priorités déterminées par les acteurs locaux seront soutenus pour améliorer le milieu de vie.
Rappelons que les ententes, s’échelonnant jusqu’en 2025, s’inscrivent dans le cadre du volet Soutien à la vitalisation et à la coopération intermunicipale du Fonds régions et ruralité (FRR). Elles s’adressent aux MRC où les défis de vitalisation sont plus grands.

Citations :
« Pour notre gouvernement, il est essentiel de soutenir les régions du Québec afin qu’elles donnent vie à des initiatives de vitalisation. Les MRC connaissent bien les réalités de leur territoire et c’est pourquoi nous soutenons leurs efforts visant à améliorer leur milieu de vie. Il était primordial pour moi que nous puissions appuyer nos régions, et le Fonds régions et ruralité est un exemple concret des actions que notre gouvernement pose pour y arriver. Ce sont d’ailleurs 25 millions de dollars que nous investissons chaque année dans tout le Québec! »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

« Le développement de la région passe d’abord par un milieu impliqué qui s’assure de sa vitalité. Ce financement est un soutien nécessaire pour renverser le bilan démographique et permettre aux municipalités d’accroître leur dynamisme tout en renforçant l’occupation du territoire. Nous pourrons offrir une attractivité intéressante pour les familles et les entreprises qui choisiront de s’y établir. »

Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

« Ces sommes permettront aux MRC touchées de se prendre en main et de développer localement des projets porteurs pour les collectivités de leur territoire. Il est important de mettre en place des projets pour continuer d’être toujours plus attractif et ainsi, combattre la dévitalisation de nos milieux. »

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup—Témiscouata

Faits saillants :
• À l’échelle du Québec, une somme de 25 millions de dollars par année est consacrée aux ententes de vitalisation, et ce, jusqu’en 2024-2025.

• Les MRC du cinquième quintile (Q5) de l’indice de vitalité économique (IVE) ainsi que les MRC affichant un IVE inférieur à -5 ou comptant au moins trois localités Q5 sont admissibles à une aide.

Liens connexes :

Volet 4 – Soutien à la vitalisation et à la coopération intermunicipale, axe Vitalisation du
FRR.