Un million de dollars additionnel pour soutenir les entreprises des MRC de Rivière-du-Loup et de L’Islet

Le gouvernement du Québec met à la disposition des MRC de Rivière-du-Loup et de L’Islet des enveloppes respectives de 500 000 $ pour leur permettre de continuer à soutenir les entreprises de leur territoire par l’entremise du programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) et de son volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM).

La ministre déléguée à l’Économie, Mme Lucie Lecours, en a fait l’annonce aujourd’hui accompagnée de la ministre du Tourisme et ministre responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de Lanaudière, Mme Caroline Proulx, du député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, M. Denis Tardif, et de la députée de Côte-du-Sud, Mme Marie‑Eve Proulx.

Depuis le début de la pandémie, la MRC de Rivière-du-Loup a octroyé 64 contributions financières totalisant près de 2,2 millions de dollars pour aider les entreprises à maintenir, à consolider ou à relancer leurs activités. De son côté, la MRC de L’Islet a accordé aux entreprises de son territoire 40 aides financières totalisant plus de 1,2 million de dollars.

Dans l’ensemble de la région du Bas-Saint-Laurent, les PME se sont partagé près de 8,7 millions de dollars pour faire face à la crise, dont près de 4,4 millions par le biais du volet AERAM. Dans Chaudière-Appalaches, des prêts estimés à quelque 20,7 millions de dollars ont été octroyés aux entreprises, dont 12,6 millions par l’entremise de l’AERAM.

Citations :

« On amorce le déconfinement en bonne posture grâce à la résilience de nos entrepreneurs et aux interventions de notre gouvernement. Jusqu’à présent, nous avons octroyé plus de 1,3 milliard de dollars aux entreprises de tous les secteurs d’activité, dans le cadre de nos programmes d’aide. Les fonds supplémentaires annoncés aujourd’hui pour les MRC de Rivière-du-Loup et de L’Islet vont aider les entreprises les plus touchées par la crise à intégrer pleinement la phase de relance économique. »

Lucie Lecours, ministre déléguée à l’Économie 

« Notre gouvernement s’est engagé, dès le début de la crise, à aider les entrepreneurs à faire face aux défis de la pandémie. Parmi les entreprises québécoises soutenues financièrement, la moitié évolue dans le secteur de l’hébergement, de la restauration et des bars, ce qui démontre l’importance de mettre en place des programmes de soutien qui répondent à leurs besoins, dans le Bas-Saint-Laurent comme ailleurs au Québec. Nous allons continuer d’accompagner nos industries pour favoriser une relance forte et vigoureuse de leurs activités. » 

Caroline Proulx, ministre du Tourisme, ministre responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de Lanaudière 

« Les entreprises de la région du Bas-Saint-Laurent n’ont pas été épargnées par les changements de zones sanitaires, les mesures mises en place pour protéger les travailleurs et la population ainsi que par le manque de personnel. L’aide supplémentaire accordée à la MRC de Rivière-du-Loup démontre clairement notre volonté de les soutenir pour qu’elles passent à travers cette période difficile. » 

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata 

« Je salue le travail acharné des gens d’affaires de la région et leur apport économique essentiel. À travers cette situation sans précédent, les entreprises de la MRC de L’Islet et de la région de Chaudière-Appalaches ont su relever les défis engendrés par les fermetures temporaires, le télétravail et la rareté de la main-d’œuvre. Je suis fière que nous puissions continuer d’appuyer leurs efforts. » 

Marie-Eve Proulx, députée de Côte-du-Sud 

Faits saillants :

  • Le PAUPME vise à soutenir, par le biais de prêts d’un montant de moins de 50 000 $, le fonds de roulement des PME dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la COVID-19.
  • Le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) vient appuyer, par l’entremise de prêts et de garanties de prêt d’au moins 50 000 $, le fonds de roulement des entreprises afin qu’elles puissent poursuivre leurs activités.
  • L’AERAM s’adresse aux entreprises bénéficiant du PAUPME ou du PACTE. Elle permet aux établissements visés par des ordres de fermeture d’obtenir un pardon de prêt pouvant aller jusqu’à 15 000 $ par mois afin de payer certains frais fixes admissibles.
  • À l’échelle du Québec, 10 081 demandes d’aide financière ont été acceptées pour le PAUPME, dont 6 431 dans le cadre de l’AERAM.
  • Parmi les entreprises soutenues par le PAUPME, 67 % comptent 10 employés ou moins.

Ministère de l’Économie et de l’Innovation sur les réseaux sociaux :